Histoire postale - Bulgarie - Drastar (Silistra) - Moniteur 2005-1

BORIS KALINKOV

Siècles, Postes, Traductions

Une étude très intéressante et approfondie de l'histoire des postes à Drastar (Silistra) à travers les siècles, que l'auteur nous offre d'une manière très attrayante et extraordinaire. En même temps il présente des moments de l'histoire de la ville, en partant de sa création en l'an 106 par l'empereur Trajan, qui a appelé cette forteresse Dourostorum, et en traversant l'époque entre les années 169 et 176, quand, sous l'empereur Marc Aurèle, la ville a reçu le statut de municipia - ville auto- nome.

Le grand Bonaparte a dit jadis: "La culture d'une nation dépend du nombre de ses diligences.", Les postes ont toujours été l'avant-garde du progrès de l'humanité. Les prenùers trains avaient des wagons-poste, les premiers bateaux transportaient le courrier, dit "navai", les premières automobiles étaient employées par les postes. On connaît bien le fameux "Courrier du Sud", réalisé à travers les continents par la compagnie aérienne française "L'Aéropostale", dont le pilote était l'écrivain mondialement connu Antoine de Saint-Exupéry. La création de la bicyclette est également liée aux activités des postes.

Les gens ont toujours aspiré à communiquer entre eux. Si nous pouvions traverser les siècles nous verrions les papyrus des pharaons égyptiens, l'ancienne écriture "skitale", transportée par des hérauts rapides, nous entendrions le pas des chevaux des voitures des postes, pour arriver aux satellites contemporains de communication. Mais durant toutes les époques de l'évolution de l'humanité le rôle des communications a toujours été le même: servir de lien entre les gens. qui habitent un monde commun.

La grande forteresse de l'antiquité Dourostoroum, la ville de Drastar, restée intacte à travers les siècles, ont donné naissance à la belle ville accueillante Silistra. Son histoire, riche en événements, a connu différentes périodes, pendant lesquelles Drastar a toujours été dans les frontières de l'état bulgare. Après la fondation du Premier royaume bulgare par le khan Asparouh en 681 Silistra était deuxième ville du royaume après la capitale Pliska. Une période particulièrement intéressante du développement des postes à Drastar (Silistra), c'était le XIX s. quand la ville abritait les services postaux de l'Autriche, de là Turquie, de la Russie et - après 1878 - les services postaux bulgares. En 1807-1809, lors d'une mission diplomatique en Bulgarie, les diplomates français Louis de Zamagnat et Adrian Louis Cochelet nous ont donné une description détaillée de l'état des postes bulgares à cette époque-là.

Les costumes régionaux de Silistra font partie du patrimoine ethnographique, créé à travers les siècles par le génie du peuple bulgare, par son élan vers la beauté et la perfection. Ils reflètent l'âme d'un peuple qui aujourd'hui encore réjouit nos yeux et réchauffe nos curs. Dans les couleurs de ces costumes on voit le soleil brûlant dé la Dobroudja et le charme des couchers de soleil au bord du Danube.

L'encyclopédiste autrichien Félix Kanitz, qui a visité la Bulgarie en 1863, parle avec admiration du lac Srebarna, le comparant à l'Eldorado des oiseaux aquatiques. Aujourd'hui la réserve Srebarna, appelée encore le "Rêve européen", est sous l'égide de l'UNESCO.

Ingénieur Ivo Andonov