Le Luxembourg est situé géographiquement à l'intersection des voies de communication et des routes postales historiques entre les ports néerlandais et les villes lombardes ainsi que dans l'axe est-ouest Francfort-Bruxelles. En tant que point de contact entre les cultures germaniques et latines il a depuis toujours joué un rôle prépondérant dans l'histoire de l'Europe.

L'ouverture d'esprit très large de la population sur le monde n'exclut pas un attachement profond à la patrie.

Au point de vue économico-politique Luxembourg est le pays qui possède la plus grande expérience dans le domaine des unions économiques et douanières, de l'union personnelle du souverain avec les Pays-Bas (1815-1839) en passant par l'union douanière allemande (1842-1919), l'union économique belge (depuis 1919) et le Benelux (1944) jusqu'à la Communauté Européenne.

De même, la situation postale y est étroitement liée, ce qui se reflète aussi dans la philatélie.

Bien que l'organisation postale remonte au Luxembourg jusqu'aux débuts de la poste officielle sous Franz de Taxis en l'an 1516, je me limiterai à la période juste avant notre administration postale actuelle.

En 1815, le Congrès de Vienne éleva le Luxembourg au rang de Grand-Duché et l'attribua en tant qu'état indépendant au Roi des Pays-Bas, Guillaume Ier, en union personnelle. Mais, à l'encontre des décisions du Congrès, le pays n'obtint pas d'administration propre. Au niveau postal il fut rattaché aux provinces belges de Liège et de Limbourg pour former le 5ème district d'inspection postale néerlandais.

Le 25 avril 1830, les provinces belges se détachèrent des Pays-Bas et entraînèrent le Grand-Duché avec elles, à l'exception de la Ville de Luxembourg, où la garnison prussienne de la forteresse protégeait l'administration néerlandaise.

Politiquement et postalement le pays resta divisé pendant 9 ans. Suite au Traité de Londres du 19 avril 1839 la partie wallonne revint définitivement à la Belgique et le statut d'état indépendant fut confirmé pour le reste du Grand-Duché. Le 18 juin 1839 la poste fut à nouveau rattachée à l'organisation néerlandaise.

Le 1er janvier 1846 le premier tarif postal luxembourgeois entra en vigueur, alors que la monnaie officielle restait le florin néerlandais à 100 cents.

Le 1er janvier 1849 le franc fut introduit comme unité de compte et en même temps, le territoire s'étant rétréci, le tarif pour l'intérieur de 1846 fut réduit de 25 %.

Le 10 septembre 1852 est le jour d'émission officiel des premiers timbres-poste luxembourgeois. Je dis bien "officiel", car il s'est avéré que certains de ces timbres avaient déjà été utilisées avant cette date. Ces deux timbres montrent le profil de Guillaume III, Roi des Pays-Bas et Grand-Duc de Luxembourg, qui est aussi représenté sur les premiers timbres-poste des Pays-Bas.